DC Comics Actualités L’Actu Cinéma DC

Joker : les confidences du casting

Publié

Le 9 octobre 2019 est marqué par l’un des événements cinématographiques les plus attendus de l’année : la sortie de Joker. Réalisé par Todd Phillips, le film qui met en scène Joaquin Phoenix en Arthur Fleck est déjà acclamé par la critique. Avant d’enfin le découvrir, glissez-vous dans les coulisses du tournage en découvrant les confidences du casting.

Phoenix/Phillips : des amis qui se veulent du bien

Todd Phillips et Joaquin Phoenix, sur le tournage de Joker.

Acclamé par le public et adoubé par la critique depuis ses débuts, Joaquin Phoenix voit cette année tous les projecteurs se braquer sur lui pour une très bonne raison. Après avoir marqué les esprits dans Inherent Vice de Paul Thomas Anderson, en 2014, puis raflé le prix d'interprétation au Festival de Cannes trois ans plus tard - pour A Beautiful Day - le comédien enfile le costume du Joker devant la caméra de Todd Phillips. Lui qui avait jusque-là refusé de participer à des films qui puissent être qualifiés “de genre”, a accepté le défi à la lecture du script. "Je me suis dit que c’était audacieux, complexe et radicalement différent de ce que j’avais pu lire jusqu’alors. Todd a une façon unique d’envisager les choses et c’est parfait pour un film comme celui-ci, confie Phoenix. Quand je travaille avec un metteur en scène, je tiens à ce qu’il ait une vision singulière du sujet et personne d’autre que Todd n’aurait pu faire ce film.” De son côté, Todd Phillips n’avait que Joaquin Phoenix en tête lorsqu’il a écrit son long-métrage. "Ce qui me plaît chez lui, c’est son style et son côté imprévisible qui colle parfaitement au personnage, explique-t-il. Quand d’autres ont besoin de tout calculer, Joaquin, lui, improvise et semble jouer du jazz. Il fait partie des plus grands, il n’a peur de rien, son travail illustre son courage et sa vulnérabilité, et je me suis dit que, s'il nous donnait son accord, on pourrait faire de ce film une œuvre à part."

Les confidences du casting de Joker, le film de Todd Phillips.

Entre le cinéaste et l’acteur s’est d’ailleurs nouée une vraie complicité au cours du tournage. Ils ont exploré et affiné ensemble la personnalité complexe d’Arthur Fleck. "On passait des heures au téléphone ou à s’envoyer des messages au sujet des scènes du lendemain et, le week-end, on se retrouvait pour préparer les scènes de la semaine à venir, se souvient le comédien. Pendant tout le tournage, j’ai eu l’impression que nous étions fusionnels. Si l’un de nous ne se sentait pas inspiré, on pouvait compter sur l’autre pour être stimulé et c’était très gratifiant.” Une très belle ambiance qui ne régnait pas uniquement entre le duo.

Personne d’autre que Todd n’aurait pu faire ce film ! Joaquin Phoenix.

Happy faces sur le tournage

Révélée par ses rôles dans la série Atlanta ou dans Deadpool 2, Zazie Beetz apparaît dans Joker sous les traits de Sophie Dumond, la voisine d’Arthur Fleck. Un rôle qu’elle a tout particulièrement aimé travailler, et cela notamment grâce à la présence de Joaquin Phoenix. “J’ai toujours beaucoup admiré le talent de Joaquin et je trouve que c’est l’un des meilleurs acteurs de sa génération, souligne-t-elle. Je n’avais jamais vécu une telle expérience auparavant, C'était un vrai travail d'équipe.

Todd Phillips et Robert De Niro, sur le tournage de Joker.

Au casting, on retrouve aussi un Robert De Niro plus vrai que nature en Murray Franklin - l’animateur vedette d’un show télé. Une icône du septième art qui n’a pas manqué de fasciner ses partenaires de tournage. “On s’imagine qu’on va lui poser toutes sortes de questions, car, après tout, c’est Robert De Niro !, se souvient avec humour Joaquin Phoenix. On est vraiment exalté quand l’opportunité se présente, et puis on prend conscience qu’on a une scène de neuf pages à jouer et qu'on n’a pas le temps. Aucune chance de lui demander quoi que ce soit !" Une approche totalement différente de celle de Todd Phillips avec la star. “Je me suis rendu dans son bureau avant le tournage et lui ai clairement dit, 'Écoutez, il faut que je passe dix minutes à vous poser toutes ces questions que j’ai préparées et ensuite, c’est promis, je redeviendrai professionnel”, confie le réalisateur. On a fini par discuter pendant au moins vingt minutes et c’était merveilleux."

Joaquin Phoenix fait partie des plus grands. Todd Phillips.

Le regard de l’équipe sur Todd Phillips

Joaquin Phoenix incarne Arthur Fleck, dans Joker.

Devenu le père d’une nouvelle génération de buddy movies avec la trilogie Very Bad Trip, Date Limite ou encore de War Dogs, Todd Phillips dévoile cette année un tout nouvel aspect de son talent dans Joker. Guidée par la vision aiguisée du cinéaste sur le déroulement de son film et sur la psychologie de son personnage, l’équipe technique a pu livrer une partition sans fausse note.Todd a des compétences à bien des égards incomparables. Il s'intéresse à l'écriture, au jeu des acteurs, à la mise en scène et au montage et il sait orchestrer ces quatre aspects de la fabrication d'un film de manière fluide, sans que l'un d'entre eux soit privilégié au détriment des autres, déclare Lawrence Shar, le chef opérateur. C'est le genre de stimulation et de tension qui donne le jour à des petits bijoux. Il n'est pas question de laisser quoi que ce soit au hasard.”

Mark Bridges, chef costumier qui avait déjà habillé Phoenix sur The Master et Inherent Vice, s'est quant à lui senti flatté quand Phillips l'a contacté. “Todd m'a envoyé un mot adorable en me parlant de ce projet et en me demandant s'il pouvait m'intéresser, raconte-t-il. C'est un véritable honneur de recevoir un mot pareil d'un homme de l'envergure de Todd. Et c'est un vrai bonheur de travailler avec un vieil ami comme Joaquin. On se comprend à demi-mot et je lui fais confiance. On discutait et il était très ouvert à mes propositions concernant l'allure de ce personnage dont il travaillait la psychologie. Du coup, tout s'est mis en place en suivant les consignes de Todd.” Une ambiance tout-sourire sur le tournage, qui a donné naissance à une véritable pépite du septième art.

Joker, de Todd Phillips, au cinéma, dès le 9 octobre 2019.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier