DC Comics Actualités

DC Comics : Les mères, ces sources d'inspiration des super-héros

Publié

Devenir un super-héros vient avec son lot de souffrance. La plupart des héros mythiques de DC Comics ont connu cet événement tragique que de perdre leur génitrice. À l'occasion de la fête des Mères , retour sur ces figures maternelles marquantes.

Superman, Flash, Batman, Robin…

La plupart des super-héros DC ont perdu leur mère, souvent dans le cadre d’un meurtre. L'Homme d'acier, bien qu'il ait été élevé par Martha Kent , a perdu sa mère biologique lors de l'explosion de Krypton. Créée en 1939, Lara Lor-Van , bien que peu présente dans les premières années, s'est vue développée lors des années 1970. Après avoir dit adieu à son fils Kal-El , le sacrifice ultime pour une mère, elle périt avec son mari Jor-El.

Évolution des mœurs aidant, la série de comics de John Byrne dans les années 1980 la présente comme égale à son mari, construisant le vaisseau qui amènera son fils sur la planète Terre. Dans la série Smallville , le jeune Clark explore ses souvenirs de petite enfance sous l’effet de la kryptonite, pour revivre le moment où sa mère le place dans son véhicule spatial, sous les traits de Kendall Cross . Elle s’inquiète alors qu’il soit accepté et aimé par les habitants de sa planète de destination. Une attitude toute maternelle. Au cinéma, elle apparaît successivement sous les traits de Susannah York , en mère aimante et protectrice, et d’Ayelet Zurer dans Man of Steel . Martha Kent avouera à Clark Kent dans son enfance que le premier mot qu’il prononce lorsqu’elle le recueille dans son berceau interstellaire est 'Lara', le prénom de sa mère biologique.

DcComics132

Bien que sa première mère décède dès les plus jeunes années de Kal-El, ce dernier a eu la chance d'être adopté par les Kent. Il bénéficie d'une présence maternelle toute sa vie en la présence de Martha Kent . Elle décède avec son mari Jonathan en 1968 dans le premier volume de Superboy. Dans les versions suivantes de Superman , elle survit à la mort de son époux et s'occupe de Clark toute seule. Une mère célibataire, à l'épreuve de l'arrivée des pouvoirs de son fils. Incarnée par Annette O’Toole dans la série Smallville, elle est également une femme forte qui s’engage en politique, puis élue sénatrice qui siège à Washington, loin de son grand adolescent.

L’autre Martha

La mort d'une mère peut néanmoins donner une soif de vengeance. Bruce Wayne perd ses parents lors d’une agression dans une ruelle sombre. Quelles que soient les versions de Batman et les scénaristes, Martha Wayne et son mari Thomas ne réchappent jamais de cette mort par balle. Elle est dépeinte comme une femme richissime et généreuse. Un élément varie cependant : la culpabilité de Bruce. Dans les histoires de Jeph Loeb, il demande à sa mère de porter un collier de perles. Celui-ci attire la convoitise d'un bandit de rue, qui assassine la pauvre femme pour obtenir le bijou. Dans Batman Begins , le jeune Bruce prend peur lors d’un opéra et force ses parents à quitter la salle, les jetant dans la gueule du loup. Un moment pivot dans la vie de Bruce Wayne, qui définit son futur d'homme chauve-souris. Un orphelin donc, comme son acolyte, Robin .

À l’inverse, la douleur d’une mère à qui la vie retire son enfant peut lui faire perdre la tête. Dans Justice League : Le Paradoxe Flashpoint , c’est le jeune Bruce qui est assassiné dans les rues de Gotham City. La colère pousse Thomas Wayne à se transformer en justicier, devenant le Batman de cet univers parallèle, tandis que le chagrin plonge Martha dans la folie. Elle se tranche les joues pour dessiner un sourire sur son visage et devient un Joker particulièrement vicieux.

Gotham2

Plus récemment, une recrue de Batman, Bluebird connaît aussi une enfance malheureuse. Sa naissance en tant qu'héroïne résulte pour elle aussi d'un fait tragique. Dans Batman & Robin Eternal , sa mère est assassinée par Cassandra Cain. Cette dernière était alors poussée à tuer par La Mère , une des futures ennemies de Batman, manipulant des enfants traumatisés.

Les mamans au rendez-vous

Autre personnage emblématique influencé par une figure maternelle importante : Wonder Woman . Diana peut se vanter d'avoir une mère reine des Amazones, qui l’a fait naître en la sculptant dans l’argile. Après avoir rêvé de la mort de sa fille, Hippolyta va tout faire pour que sa fille Diana lâche le lasso. N'écoutant que son instinct maternel, elle ordonne qu'Artemis, une autre Amazone, prenne la place de Diana. À la mort d'Artemis et de Diana, Hippolyta endosse le costume de Wonder Woman. Bien que considéré comme une punition, ce rôle de justicière sur Terre lui est allé comme un gant, étant une combattante de talent.

DcComics134

La lignée des Black Canary est enfin une histoire de filiation particulièrement touchante et diablement efficace. Source d'inspiration pour sa fille Dinah Lance, Dinah Drake a montré l'exemple. Elle a été la première à porter le costume de Black Canary et à pourchasser les criminels de Gotham City avec son mari le détective Larry Lance, dans le comic book Flash 86 en août 1947. Plus tard, leur fille se découvre un mutagène, qui lui donne le pouvoir du cri de canari supersonique, et décide de devenir une justicière à son tour, malgré l’opposition de sa mère qui juge cette activité trop dangereuse. À sa mort, la jeune Dinah reprend le flambeau, motivée par le courage de sa défunte mère, et enfile son costume. Au sein de la Justice League, ou aux côtés d’Arrow, cette héroïne existe sous forme de duo mère/fille, avant d’évoluer en personnage unique qui traverse l’univers DC dans divers jeux vidéo ainsi que les séries Birds Of Prey, Smallville, The Flash et Arrow entre autres.

À noter que l'on aperçoit le triste sort de Martha Wayne, interprétée par Lauren Cohan , dans la confrontation de titans entre Batman V Superman : L'Aube de la Justice , actuellement au cinéma.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier