DC Comics Actualités

DC Comics : Qui sont Gorilla Grodd, China White et Livewire ?

Publié

Dans l’univers du comics, chaque personnage a sa spécificité. Si Batman calque ses pouvoirs sur les chauves-souris et que Wonder Woman s’inspire de Diane, déesse de la chasse, Superman emprunte autant à la mythologie grecque qu’à l’American Dream. Comme eux, les autres représentants de DC ont leurs influences, à l’instar de Gorilla Grodd , gigantesque gorille qui n’est pas sans rappeler le roi des singes, de China White , qui fait partie de la mafia chinoise, ou encore de Livewire , dont le tempérament électrique fait penser à un autre personnage à haut niveau de voltage (Flash) mais dont le principal opposant reste L’Homme d’acier. Mais connaissez-vous vraiment Gorilla Grodd, China White et Livewire ?

GorillaGrodd1

Gorilla Grodd : Malin comme un singe

Dans l’imaginaire collectif, un primate géant ne peut faire référence qu’à King Kong. Dévoilé au public en 1933 par le tandem Merian C. Cooper / Ernest B. Schoedsack, dans le film éponyme noir et blanc qui allait initier sa légende, le gorille de l’Empire State Building possède pourtant un homologue de papier non moins puissant. Apparu 26 ans après son modèle cinématographique, Gorilla Grodd naît dans les pages de Flash #106 , sous la plume de John Broome au scénario et Carmine Infantino au dessin. Tandis que l’apparence du grand monstre renvoie instantanément à King Kong, la ressemblance s’arrête là. Doté de pouvoirs psychiques qui font de lui un adversaire aussi fort sur le plan physique que mental , Grodd est un super-vilain particulièrement redoutable, comme Flash en fera les frais lors de ses nombreux face-à-face avec lui.

Des affrontements explosifs, de la teneur des combats au cours desquels il a donné du fil à retorde à la Justice League, usant de ses capacités dévastatrices : contrôle mental, télépathie, attaques télékinésiques … allant même jusqu’à manger le cerveau de ses victimes à la manière d’un zombie. Son origine varie en fonction des versions, mais celle que retiennent les puristes est sa rencontre avec le pilote d’un vaisseau extra-terrestre, en pleine jungle, qui façonne son intellect en lui conférant ses incroyables pouvoirs. Avec Gorilla Grodd, l’expression « malin comme un singe » prend tout son sens. Ayant pris le contrôle de Gorilla-City , la créature voit plus grand par la suite et décide de jeter son dévolu sur le reste du monde… Mais c’était sans compter sur les super-héros qui se dresseront vaillamment sur sa route.

ChinaWhite1

China White : La super-vilaine de l’héroïne

En langage scientifique, 'China White' désigne une substance médicamenteuse dont le nom exact est 'α-Methylfentanyl'. Un puissant analgésique qui, à contrario de la super-vilaine éponyme de DC, évite au patient de souffrir en supprimant l’effet de la douleur. Ayant coutume de ne pas retenir ses coups, la China White que les mordus de comics connaissent est, quant à elle, la cause de la souffrance plutôt que son remède. En maintes occasions, elle a pu démontrer son goût pour la violence et la vilenie en s’en prenant principalement à Green Arrow , qu’elle a toujours spécialement tenu en désaffection. Bien que sa première apparition soit récente – dans le Green Arrow: Year One de 2007 – China White est populaire auprès des inconditionnels de l’Archer, qui suivent sa tentative de conquête de Starling City avec attention.

À la tête d’un cartel asiatique de la drogue à South Pacific, elle a d’abord régné sur la pègre du Pacifique avant de prendre ses quartiers dans le fief de Green Arrow, où sa rencontre avec Oliver Queen s’est faite via une opération financière douteuse, lors de laquelle la jeune femme avait essayé de piéger le millionnaire. Cultivant son image d'héroïne et d’assassine hors-pair, elle a une sulfureuse réputation dans le monde des super-vilains. Fidèle à la tradition des triades chinoises, China White pratique les arts martiaux et ne recule devant rien pour étendre son emprise criminelle sur les terrains qu’elle juge intéressants de conquérir.

Livewire1

Livewire : Friture sur les ondes

Avec ses cheveux bleus coupés court, son regard glacial et son sourire en forme de rictus, Livewire fait froid dans le dos. Créée par Bruce Timm à la fin des années 1990, dans Superman Adventures Vol 1 #5 , elle s’est fait connaître du grand public en 2006, avec une apparition dans l’Action Comics #835 . De son véritable nom Leslie Willis , Livewire a débuté sa carrière en marge de la vilenie, en travaillant comme animatrice sur une radio locale de Metropolis . Bien que les auditeurs l’apprécient, son ton véhément et le cynisme dont elle fait preuve à chacune de ses interventions à l’antenne révèlent rapidement son véritable visage.

Comptant Lex Luthor parmi ses fidèles, elle devient bientôt la voix des antis-Superman. Électrocutée lors d’un concert de rock en dépit de l’aide vaine de Superman, elle se transforme en une sorte d’être fantomatique démoniaque, capable de manipuler l’électricité : Leslie Willis devient alors Livewire. Dès cet instant, tout appareil électrique est à sa merci – téléphone, télévision, circuits de communication – et seule l’eau semble pouvoir contrer sa puissance. S’alliant, un temps, avec Harley Quinn et Poison Ivy, elle finit par rejoindre la Société Secrète de Gorilla Grodd.

Pour suivre l’actu DC Comics, restez connectés !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier