DC Comics Actualités

DC Comics travel guide : Jump City

Publié

DC Comics travel guide : Jump City

Chez DC, les lieux qui servent de décor aux aventures des héros et de leurs antagonistes sont souvent inquiétants. Si le marais radioactif de Swamp Thing et la bien-nommée planète Apokolips sont peu engageants, d’autres sont plus paisibles. Parmi les villes où on serait tenté de faire un saut, Jump City possède de beaux atouts. Protégée par l’escouade des Teen Titans , elle est pleine de promesses. Visite guidée.

California Dreaming

Située sur la Côte Ouest, Jump City brille par la qualité de vie qu’elle offre à ses habitants et par sa vue imprenable sur l’océan Pacifique. Qu’on se balade en haut des collines qui surplombent le centre et ses buildings, ou qu’on arpente le bord de mer, on y ressent la dolce vita californienne qui a inspiré Marv Wolfman et George Pérez . Le duo a la paternité de la ville, au même titre que du reboot des Teen Titans du DC Comics Presents n° 26 de 1980, modernisés à partir de la mouture originale des Titans d’Haney et Premiani de The Brave & the Bold vol. 1, #54 .

DcComics406

Composée de Robin, Starfire, Cyborg, Raven, Beast Boy et Silkie dans sa version actuelle, la bande des Teen Titans a l’audace de son jeune âge. Équivalent adolescent de la Justice League, elle a pour ambition de débarrasser les honnêtes citoyens des criminels et super-méchants qui les menacent. Contrant sans relâche les assauts menés de leurs nombreux ennemis, ces graines de justiciers ont suffisamment de courage et de force pour s’imposer comme une solide relève à Superman et ses acolytes de la génération supérieure.

Titans Tower et pizzas à gogo

Représentée en BD et en images animées dans la série éponyme, la cité des Teen Titans a la particularité d’être localisée tantôt à San Francisco, tantôt à Boston selon les déclinaisons. On peut d’ailleurs la voir représentée non pas en bordure de l’Océan mais traversée par un fleuve semblable à la rivière Charles , qui sépare Boston et Cambridge. Il est fréquent que les villes DC aient le don d’ubiquité et, au petit jeu de la localisation, la Californie l’emporte. L’architecture de Jump City a évolué depuis les années 1980, mais la skyline de la ville demeure globalement inchangée. La Titans Tower (tour géante en forme de lettre T) dessine le panorama en trônant au bout du port.

DcComics407

Quartier général de l’escouade, elle est le bâtiment le plus emblématique de Jump City, où on trouve aussi les locaux de l’organisation secrète H.I.V.E , comprenant l’académie où sont formés les futurs agents, ainsi que les bureaux où ils officient une fois engagés. Une antenne régionale de Wayne Entreprises y est également implantée. En termes d’infrastructure, impossible de ne pas citer la Banque Pérez , ainsi nommée en hommage au dessinateur George Pérez. Enfin, le diner Pizza Corner est le lieu de détente privilégié de nos jeunes héros et rappelle qu’en dépit des enjeux auxquels ils sont confrontés, ils savent encore relâcher la pression comme des adolescents lambda.

Le mot de la fin revient à Beast Boy, qui dira fidèle à son légendaire enthousiasme : « Jump City est la meilleure au monde ! »

Pour rappel, la version longue de Batman v Superman : L’Aube de la Justice est disponible en Ultimate Edition Blu-ray™ 4K en cliquant là.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier