DC Comics Actualités Les Héros DC

1er avril : Top 5 des punchlines de Shazam

Publié

1er avril : Top 5 des punchlines de Shazam

Grâce à son esprit décalé et fun, Shazam est un super-héros hors du commun. En salle dès le 3 avril 2019, le film de David F. Sandberg consacré à ce personnage DC ne manque pas d’humour. À l’occasion du 1er avril, faites le plein de punchlines marrantes avec Shazam !

Retrouvez les produits officiels Batman, Wonder Woman, Superman et de tous les super héros DC dans la boutique officielle DC Comics

1. “Ça va, vous ? Moi je suis un super-héros !”

Avant de devenir un héros doté de puissants pouvoirs, Billy Batson n’était qu’un adolescent ordinaire. Orphelin, le jeune garçon est contraint de vivre en famille d’accueil, une situation qu’il a du mal à accepter… Jusqu’au jour où il se retrouve nez à nez avec un sorcier qui lui fait don de toute sa puissance ! Dès qu’il prononce le mot “Shazam”, il se transforme en super-héros adulte. Forcément, le succès monte un petit peu à la tête du jeune garçon qui n’arrête pas de se promener en ville et d’arborer fièrement son costume et ses pouvoirs...

2. “- C’est quoi tes super pouvoirs ? - Mes super pouvoirs ?! Je sais même pas comment pisser avec ce truc !”

Jack Dylan Grazer et Zachary Levi dans Shazam

Campé par le drôlissime Zachary Levi, Shazam trouve toujours le mot pour rire, surtout dans les pires situations. Même s’il est très fier de ses nouvelles facultés, l’apprentissage de ses pouvoirs ne se fait pas sans difficultés. La première d’entre elles : comment se débarrasser de son costume en cas d’envie pressante ? Heureusement, son ami Freddy (Jack Dylan Grazer) est là pour le coacher afin qu’il apprenne à vivre dans la peau d’un super-héros.

3. “Je suis super pare-balles !”

Ravi d’avoir une apparence d’adulte, Billy Batson en profite pour faire des choses qui sont réservées aux plus de 18 ans comme s’acheter de la bière dans une supérette. Alors qu’il choisit paisiblement son breuvage, la caissière du magasin est braquée. C’est l’occasion idéale pour le super-héros de prendre son courage à deux mains et de montrer sa force et sa puissance raux yeux de tous. Lorsque les voleurs lui tirent dessus, Shazam découvre avec bonheur que son costume lui permet de résister aux balles. Le jeune garçon ne peut contenir sa joie, quitte à passer pour un héros amateur devant les malfaiteurs !

4. “Ne me remerciez pas de vous avoir sauvée des voleurs !”

Shazam et Freddy lors de la scène du braquage

Une fois son sauvetage improvisé terminé, il sort de la boutique avec l’ego regonflé à bloc. Il n’hésite pas à se vanter de ses exploits en sortant cette punchline à la vendeuse. Même si le succès lui monte à la tête, Shazam reste un enfant au grand cœur qui n’a envie que d’une seule chose : s'asseoir quelque part avec son ami Freddy et fêter sa première mission réussie en mangeant des sucreries !

5. “I believe I can fly !” (“Je crois que je peux voler !”)

Lorsque Shazam essaye de découvrir tous les pouvoirs qu’il possède avec l’aide de Freddy, il y a une capacité en particulier qu’il a du mal à apprivoiser : le vol. Son copain lui assure qu’il suffit de vraiment vouloir décoller pour y arriver. Le super-héros en herbe tente de rassembler toutes ses forces et sa bonne volonté pour voler. Pour y parvenir, il répète “I believe I can fly”, (“Je crois que je peux voler !” en français), réplique qui a le don de faire rire les spectateurs qui pensent à la célèbre chanson de R. Kelly que l’on entend notamment dans le film Space Jam.

Découvrez les autres péripéties du super-héros dans Shazam ! de David F. Sandberg, au cinéma dès le 3 avril 2019.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier