DC Comics Actualités

DC Comics travel guide : Opal City

Publié

DC Comics travel guide : Opal City

Les « yeux d'opale » de Jeanne Moreau fascinent les amateurs du Tourbillon de la vie . Chez DC, l’opale est une ville-bijou, comme le suggère son étymologie, du mot sanskrit upala signifiant « pierre précieuse ». Joyau méconnu, Opal City est associée à Starman , puisqu’elle a été le décor des déclinaisons successives de l’univers du super-héros. Suivez le guide !

Le domaine de Starman

Ses créateurs sont James Robinson et Tony Harris . Sous leur trait de crayon, Opal City s’est imposée comme le fief de Starman, mais elle n’est pas restée son QG exclusif. Black Condor et Phantom Lady y ont aussi élu domicile, ainsi qu’Elongated Man . Si certains quartiers peuvent faire penser aux rues de Paris, son architecture Art Déco est caractéristique de la côte est des États-Unis. On sait aujourd’hui qu’elle se situe dans le Maryland. Non sans rappeler Gotham, Opal City a été fondée en 1864 par un riche propriétaire minier, d’où son nom renvoyant au précieux minerai. Une chose est sûre, Opal City n’a pas fini de briller dans les albums DC Comics !

Pour les fans de comics, Starman n’est ni une chanson de Bowie, ni un film de Carpenter. Il s’agit de l’alias adopté par différents justiciers depuis que Gardner Fox et Jack Burnley ont initié la lignée dans l'Adventure Comics #61 du printemps 1941. Le premier Starman est un scientifique du nom de Ted Knight . De pères en fils, ces héros étoilés se réinventent au fil des générations. À l’instar de son père à l’âge d’or, Jack Knight perpétue aujourd’hui la tradition en revêtant le costume du Starman de l’ère moderne. Imaginé au début des années 1990, il est le digne héritier de la légende paternelle.

DcComics503

Pépite du Flashverse

Septième candidat au « poste » de Starman, avant que Stargirl ne prenne la relève, Jack est un expert en arts martiaux. Une activité qu’il a tout loisir de pratiquer dans le dojo d’Opal City. La caractéristique que les Starman ont en commun est leur aptitude à maîtriser les lois gravitationnelles . Grâce à une sorte de tige cosmique spécialement conçue par Ted, ils sont en mesure de flotter dans les airs. Rien d’étonnant donc à ce qu’Opal City soit construite en hauteur , avec une skyline dessinée par de vertigineux gratte-ciels.

Un temps ennemi de Batman, Starman a finalement rejoint le camp des gentils. Son arc narratif est particulièrement étendu car on peut suivre ses péripéties jusqu’au 30e siècle. Récemment, il s’est même illustré au 853e siècle sous les traits de Starman One Million (Farris Knight) dans le crossover éponyme. Que ce soit dans le futur ou au présent, Opal City paraît toujours plutôt moderne . Il faut attendre l’année 1994 et le Starman vol. 2#0 pour découvrir les premières esquisses de la ville car, jusqu’alors, Starman s’invitait dans les cités voisines du Flashverse pour y mener ses combats.

Pour rappel, Wonder Woman (le plus gros succès de l’été aux États-Unis) est actuellement à l’affiche.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier